Partagez|

Je suis désolée ! (privé avec Etoile de la Louve) - Terminé -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Je suis désolée ! (privé avec Etoile de la Louve) - Terminé - Ven 26 Juin - 16:09

Il faisait beau aujourd'hui, les oiseaux chantaient et le ciel était découvert. C'était un temps excellent pour une partie de chasse ! D'ailleur, ça faisait quand même assez longtemps que je n'avais pas été chasser. J'avais été trop prise par toute les patrouilles à faire, mais maintenant, je suis de nouveau libre pour aller attraper un peu de gibier. J'espère que mon chef sera fier de moi si je rapporte beaucoup de proies, et comme ça, il verra en plus ma loyauté. C'est pas parce que je suis une ancienne chatte errante que je suis infidèle ! 

Je sortis alors du camp pour me mettre en route de proies à attraper. Cependant, je ne vais pas chasser sur mon Territoire, mais aux 4 chênes. Il y a souvent de bonnes choses à manger là-bas, alors autant tenter ma chance. Je n'ai rien à perdre. Je me dirigeai donc vers les 4 chênes, après avoir traversé tout mon territoire. Arrivée à destination, je levai le museau pour essayer de sentir un mulot ou une autre proie. Et j'en sentis une ! C'était une petite souris, je crois. Enfin, je dis petite, mais elle est plutôt bien dodue et grasse. Je me mis en position "chasseuse" et commençai à avancer vers elle en faisant attention à mes mouvements. Il ne faut pas qu'elle me voit, sinon elle va s'enfuir et je dirais adieu à une bonne proie. Quand je fus assez proche de la souris, je bondis en avance comme une folle et me mis à la poursuivre parce qu'elle avait commencer à s'enfuir. Je ne fis malheureusement pas attention à l'endroit où j'allai, et je continuai à courir sans regarder autour de moi. Quelle erreur ! Je finis finalement par attraper la souris et je lui brisai la nuque d'un coup de croc. Mais quand je commençais à partir, je me rendis compte que l'endroit sentait... le clan de l'ombre ? Je paniquais alors que je compris que j'avais pénétré en territoire ennemi. J'étais sur le point de m'enfuir, mais trop tard. Une voix m'a appelé...


Dernière édition par Once des Neiges le Mar 30 Juin - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Corbeau


avatar
Puf (surnom) : Paillou/Paillasson
Messages : 0
Date d'inscription : 10/02/2016

Votre Chat
Points de Rp: 0
Age en lunes : : 32 lunes
Famille:
MessageSujet: Re: Je suis désolée ! (privé avec Etoile de la Louve) - Terminé - Ven 26 Juin - 16:27

C'était au commencement d'un matin d'été, où les lumières du soleil déjà allumées, brisaient leurs longues flèches métalliques sur les cimes des arbres fièrement dressés. Des myriades de fragments de feuilles d'or se renvoyaient des éblouissements : la flore, baignée d'une poudreuse lumière, encombrait les chemins de terre pour voir s'éveiller le jour. Accompagnée de quelques formes instables, une silhouette ombragée se faufilait à travers les troncs, tout en gardant un œil fixé sur la toison bleutée. Il arrivait parfois que cet être se mette à douter de ceux qui étaient censés les surveiller pour leur apporter bonheur et prospérité. Cet être, c'était moi. A quoi bon, en effet, ces voûtes azurées qui ne servaient à rien, à part défrayer les imaginations maladives des derniers songe-creux ? Je ne parvenais pas à comprendre. Tout me semblait si compliqué. Défricher l'azur, coter l'astre, exploiter les deux crépuscules, organiser le soir, mettre à profit le firmament... Quelle application épineuse, hérissée de difficultés. Un frisson me parcouru l'échine, troublée par mes propres pensées. Parfois, j'appréciai simplement le fait de pouvoir explorer de plus près, tous ces mystères qui me restaient malheureusement inaccessibles. Attendais-je donc, en conséquence, à ce que l'une de ces aubes me révèle un jour ses mille et un secrets ? Peut-être.

Le museau à la recherche d'un quelconque fumet, j'avançai à un rythme régulier sans prendre le temps de regarder derrière moi. Ma queue se balançait de droite à gauche, et je laissai le vent tiède et paisible de la saison, venir m'effleurer les paupières et les moustaches. Je me figeai soudainement et plantai mes griffes dans le sol, écartant au passage quelques feuilles craquelées, usées par le temps et maltraitées par le vent ou la pluie. Ou peut-être les deux. Je levai lentement la tête vers le tronc d'un arbre qui se trouvait à quelques mètres à peine de moi, et eus juste le temps d'apercevoir un éclair de fourrure rousse disparaître dans une fissure formant un trou assez grand, pour qu'une proie de ce genre puisse s'y faufiler. Je me plaquai contre le sol et avançai lentement jusqu'à l'arbre en question, avant de bondir aisément et de planter mes griffes dans l'écorce, pour commencer à me hisser à hauteur de l'écureuil qui allait surement finir dans ma gueule. Silencieusement, sans bruit, avec la souplesse même d'un flocon de neige, je parvins sans difficulté à l'endroit même où la bête se terrait, apeurée. Je pouvais apercevoir les prunelles noisettes du rongeur, luisante d'une peur foudroyante, griffant la pénombre de quelques étincelles colorées. Je savais que je tenais ma proie, cette dernière était prise au piège. J'avançai mes crocs jusque dans la cachette de l'écureuil, les plantai dans sa nuque avant que la victime n'ait eu le temps de faire le moindre geste, et lui rompu la colonne vertébrale. Le petit corps devint flasque et cessa toute tentative d'évasion. Il était mort. Satisfaite, je redescendis quelques peu de l'arbre et attendis d'être assez proche du sol pour pouvoir sauter et atterrir convenablement sur la terre. Les chats du Clan de l'Ombre n'étaient pas forcément réputés pour monter aux arbres, mais sans me jeter des fleurs, je devais admettre que je ne m'en étais pas trop mal tirée.

Après avoir fini de creuser un trou pour y enterrer ma proie, je me remis en quête d'autre gibier à capturer. J'étais sur la piste d'une possible souris, mais une autre odeur, beaucoup plus forte, me fis me figer. Cette odeur n'avait rien à faire ici. Il s'agissait du fumet du Clan de la Rivière. Mon pelage se hérissa et j'accélérai l'allure jusqu'à l'endroit où me menai cette piste. Contre toute attente, j'aperçus une femelle immaculée, une souris dans la gueule -surement celle que je chassais-, sur le point de partir. Je sortis les griffes et ne tentai même pas de refouler le grondement qui montait dans ma gorge.

« Eh ! Où crois-tu aller comme ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je suis désolée ! (privé avec Etoile de la Louve) - Terminé - Ven 26 Juin - 19:06

« Eh ! Où crois-tu aller comme ça ? »

Je me retournai férocement, les pupilles dilatée. Je gardai mon calme et je fis tout de même face au chat du Clan de l'Ombre qui se trouvait devant moi. Je savais que j'étais en faute et que je ne devais pas me montrer si calme, si posée, mais je ne voulais pas non plus que cette chatte remarque que j'étais angoissée ! Elle verrait alors un signe de faiblesse et en profiterait peut-être pour m'attaquer, qui sait ? Il fallait tout de même que je reste méfiante. Je lâchai la souris qui était dans ma gueule et qui tomba lourdement par terre, avant de reculer un petit peu, les oreilles légèrement plaquées sur mon crâne. 

"Je... Je n'avais pas remarqué la frontière ! Pardon."

C'était vraiment petit comme excuse, mais au moins c'était la vérité. Je fus prise de panique quand je remarquai en la regardant de plus près, que c'était Etoile de la Louve, la Chef du Clan. Je poussai alors la souris du bout de ma patte vers la femelle avant de m'incliner un petit peu.

"Prenez la souris si ça peut prouver que je suis vraiment désolée."
Revenir en haut Aller en bas
Corbeau


avatar
Puf (surnom) : Paillou/Paillasson
Messages : 0
Date d'inscription : 10/02/2016

Votre Chat
Points de Rp: 0
Age en lunes : : 32 lunes
Famille:
MessageSujet: Re: Je suis désolée ! (privé avec Etoile de la Louve) - Terminé - Sam 27 Juin - 4:46

L'intruse fit volte-face, les yeux écarquillés. Je n'eus aucun mal à discerner une pointe de peur dans son regard, malgré le fait qu'elle luttait pour tenter de garder un air calme et indifférent à mon interpellation. Elle sembla réfléchir un instant, comme si elle hésitait encore à s'enfuir sans demander son reste quitte à passer pour une lâche, ou à rester plantée ici et à me faire face. Ses oreilles frétillèrent et ses mâchoires s'écartèrent légèrement pour laisser tomber le corps de la souris au sol. Le rongeur atterrit avec lourdeur, et je pus nettement sentir l'odeur salée et métallique des gouttes de sang qui s'échappaient d'une plaie à sa gorge. Je me léchai le museau avant de reporter mon attention sur la riveraine. Cette dernière avait trouvé préférable de reculer de quelques pas en affichant un léger air de soumission. Je reniflai silencieusement et me raclai la gorge en attendant que l'ennemie ne daigne à se mette à parler.

« Je... Je n'avais pas remarqué la frontière ! Pardon. »

Je me retins de lever les yeux au ciel, contrariée. Bien évidemment que je me doutais qu'elle n'avait pas vu la frontière. Pénétrer en territoire ennemi pour voler du gibier de façon volontaire, était stupide. Quoi que rien ne me disait que cette femelle n'était pas dépourvue d'intelligence. Elle me scruta brusquement avec plus d'intensité, et un air choqué pris place sur son visage alors que ses lèvres s'étaient écartées sous l'effet de la surprise. Elle poussa alors du bout de sa patte, la proie qui était censée appartenir à mon Clan.

« Prenez la souris si ça peut prouver que je suis vraiment désolée. »

J'haussai un sourcil, exaspérée, avant de lâcher un soupir agacé et de fouetter l'air de ma queue avec colère. Je m'approchai de la souris qui m'était offerte pour la contempler de plus près. Je levai alors une patte et plantai mes griffes dans la chair jusqu'à ce que les tendons ne cèdent et que le sang ne gicle sur mon pelage clair.

« Non mais, pour qui tu me prends exactement ? »

J'avançai encore de quelques centimètres avant de me mettre à tourner autour de l'ennemie qui avait le don de déjà m'énerver, alors que nous ne nous connaissions que de vue. Le pelage de mon échine s'était hérissé et mes iris reflétaient mon contrariété.

« J'ai l'impression que quelqu'un a pris sa partie de chasse un peu trop à cœur, grondai-je en montrant les crocs. Regarde-moi. Regarde bien mon visage. Ai-je l'air de plaisanter ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je suis désolée ! (privé avec Etoile de la Louve) - Terminé - Sam 27 Juin - 19:34

[justify] Je la vois hausser les sourcils, et je sens tout de suite que ce n'est pas bon. Je ne suis pas en position d'avantage et je crois bien que je vais devoir me battre ! Enfin, je vais tout faire pour éviter un combat, je ne veux pas de sang verser inutilement, ça serait stupide, pas vrai ? Oh clans des étoiles, s'il vous plait, arrangez cette situation ! Etoile de la Louve posa alors sa patte sur la souris et l'écrasa. Choquée, je ne dis rien. Elle venait de gaspiller une proie ! Ce n'était pas très malin je trouve, mais je pense que c'est à cause de la colère qu'elle a en elle. Et cette colère, c'est de ma faute. 

« Non mais, pour qui tu me prends exactement ? »

Sa voix était très froide, comme de la glace. Mon pelage se hérissa et je me mis en place pour me défendre. On ne sait jamais, et si elle essayer de m'attaquer sans que je m'y attende ? Il fallait être prêt.

« J'ai l'impression que quelqu'un a pris sa partie de chasse un peu trop à cœur. Regarde-moi. Regarde bien mon visage. Ai-je l'air de plaisanter ? »

C'est surement stupide, mais je fis ce qu'elle me demanda. Je me mis à la regarder profondément et je vis alors de la colère et de la rage dans ses yeux. Et je savais que ce n'était pas bon du tout pour moi. 

"Non, vous n'avez pas l'air de plaisanter. Je sais, j'aurai du faire attention en courant après cette souris... Ça ne se reproduira plus Etoile de la Louve ! Je vous le jure."

Et j'ajoutai aussi :

"Et vous venez d'écraser la souris de tout de facon... Elle ne vaut plus rien, vous savez, alors on peut oublier cet accident, non ?"

Je me rendis compte de la bêtise que je venais de dire ! Mais c'était trop tard, Etoile de la Louve avait déjà tout
Revenir en haut Aller en bas
Corbeau


avatar
Puf (surnom) : Paillou/Paillasson
Messages : 0
Date d'inscription : 10/02/2016

Votre Chat
Points de Rp: 0
Age en lunes : : 32 lunes
Famille:
MessageSujet: Re: Je suis désolée ! (privé avec Etoile de la Louve) - Terminé - Dim 28 Juin - 13:22

Contre toute attente, l'intruse ancra ses prunelles dans les miennes, comme pour y chercher quelque chose d'invisible. Je ne pensais pas qu'elle le ferait avec autant d'intensité, et franchement, cela me déstabilisa, ne serait-ce qu'un instant. Elle ne semblait pas si apeurée, et avait l'air de prendre de l'assurance, chaque secondes passantes. Ce comportement, pour une raison que j'ignorai, fit monter une sorte d'énervement en moi, et je lui rendis son regard, le mien étant éclairé d'une lumière brûlante de colère. Je ne supportais pas le caractère de cette femelle blanche comme la neige, femelle d'ailleurs dont j'ignorai encore l'identité. Je ne me souvenais pas l'avoir vu, même aux Assemblées. Il faut dire qu'il y a tellement de chats qui se réunissent aux 4 Chênes que je n'ai jamais vraiment eu le temps d'établir un effectif du pelage de chaque matou, les soirs de pleine lune.

« Non, vous n'avez pas l'air de plaisanter. Je sais, j'aurai du faire attention en courant après cette souris... Ça ne se reproduira plus Etoile de la Louve ! Je vous le jure. »

Evidemment que je ne plaisantais pas. En doutait-elle ? Je ravalai un grondement et serrai les dents pour ne pas lui lancer une remarque acerbe à la figure. Il était bien simple de promettre qu'un incident de ce genre ne se reproduirait plus à l'avenir. Mais qui me permettait de la croire ? Personne. Alors je ne la croirai pas.

« Et vous venez d'écraser la souris de tout de façon... Elle ne vaut plus rien, vous savez, alors on peut oublier cet accident, non ? »

J'écarquillai les yeux sous la réplique de l'ennemie, choquée. Comment osait-elle me dire que, sous prétexte que la souris n'était plus comestible, il fallait oublier tout ce qui venait de se passer ? Je sentis une rage sourde faire surface dans tout mon corps. J'étais du genre mal contrôler ma colère, et j'avais énormément de mal à me calmer dans ce genre de circonstances. Le sang bouillonnait dans mes veines et je sentais mes crocs qui s'entrechoquaient. Sans m'en rendre compte, je levai une patte, griffes sorties, et l’abattis sur la joue de la féline qui se trouvait en face de moi.

« Parce que tu crois que c'est une raison suffisante ?! »
Hors RP, message au STAFF:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je suis désolée ! (privé avec Etoile de la Louve) - Terminé - Dim 28 Juin - 15:13

Quand je la vis écarquiller grand ses yeux, j'ai eu envie de courir, mais j'étais comme clouée sur place. En fait, je ne sais pas si c'était de la peur que je ressentais. Je sais pas trop. Mais elle avait si énervée que je ne me sentais pas très bien. Je vis alors ses muscles se mettre à trembler légèrement. Est-ce qu'elle était si en colère que ça ? Je n'aurai peut-être pas du dire la dernière phrase que j'étais dite. Mais c'était sur le coup, je n'avais pas réfléchi ! J'étais vraiment mal maintenant. Et puis d'un coup, je ressentis une brûlure sur la joie. Je compris alors que Etoile de la Louve m'avait griffé. Je sentis un peu de sang couler sur mon poil, mais rien de grave. L'entaille n'était vraiment pas profonde. Mais ça faisait quand même mal.

« Parce que tu crois que c'est une raison suffisante ?! »

Je sais que je ne suis pas sur mon territoire et que je suis totalement en faute, mais la façon dont elle m'a griffé m'a énervé. Et cette phrase m'a encore plus énervé ! Si la chef ennemie me menaçait, alors à mon tour. Je n'allai pas me laisser faire, je suis une guerrière, je ne suis pas faible ! Je sortis alors les griffes et montrai les crocs, avant de lui bondir dessus.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Corbeau


avatar
Puf (surnom) : Paillou/Paillasson
Messages : 0
Date d'inscription : 10/02/2016

Votre Chat
Points de Rp: 0
Age en lunes : : 32 lunes
Famille:
MessageSujet: Re: Je suis désolée ! (privé avec Etoile de la Louve) - Terminé - Dim 28 Juin - 15:23

Je regardai les quelques gouttelettes de sang couler sur le pelage immaculée de la guerrière. Le contraste du rouge ressortait incroyablement bien sur le poil blanc. Et étonnamment, je me surpris même à trouver cela beau. Le bout de mes griffes de la patte avec laquelle je l'avais frappé, étaient quelques peu teintées d'incarnat. Je m'empressai alors de les frotter dans l'herbe pour en enlever la substance vermillon.

Soudainement, la féline eut une réaction qui me choqua profondément. Alors ça, je ne m'y attendais pas. Mais alors, pas du tout. Lorsque je vis ma rivale contracter ses muscles, sortir les griffes et montrer les crocs, je n'y ai pas cru. Comment osait-elle me menacer de la sorte, elle qui avait enfreint le code du guerrier et qui était totalement en faute ? Se croyait-elle Cheffe du Clan des Etoiles ? J'eus bien envie de me mordre la langue pour m'assurer que je ne rêvais pas, et que cette chatte ennemie était réellement sur le point de me sauter dessus, mais je n'en eus pas vraiment le temps. Je sentis un poids fondre sur moi et en une fraction de seconde, sans que je puisse comprendre ce qui était en train de se passer, ma tête heurta violemment la terre, m'étourdissant quelques instants. Je sentis des griffes s'enfoncer dans mes côtes, et la douleur me ramena à la réalité. Je grondai et utilisai mes pattes arrières pour repousser mon attaquante sur le côté. Je me relevai, le dos rond, les pupilles dilatées, en lui faisant face.

« C'est quoi ton problème ? Tu n'es pas sur ton Territoire, de quel droit oses-tu m'attaquer de la sorte ? »

Je ne lui laissai pas le temps de répondre et lui bondis sur le flanc, la faisant rouler à terre, avant de planter mes crocs dans son épaule jusqu'à ce que je sente le sang couler dans ma gueule. Je relevai la tête et la foudroyai du regard.

« Tu te sens assez forte pour me vaincre peut-être ? »

J'allai lui remettre un coup de griffes, mais le choc que j'ai reçu à la tête il y a quelques instants, me vrilla les tempes et je titubai en secouant la tête. Je vis floue pendant quelques minutes et me sentis nauséabonde. J'espérai simplement que ma rivale n'allait pas me mettre le museau dans la poussière pendant que je tentai vainement de recouvrer mes esprits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je suis désolée ! (privé avec Etoile de la Louve) - Terminé - Lun 29 Juin - 14:16

Je vis la tête de Etoile de la Louve qui heurta le sol avec violence. Je me demandais si je n'y étais pas allé un peu trop fort, mais je n'ai pas eu le temps de me poser d'autres questions, parce que la chef se redressa d'un coup et m'envoya valser sur le côté.

« C'est quoi ton problème ? Tu n'es pas sur ton Territoire, de quel droit oses-tu m'attaquer de la sorte ? »

J'aurai pu répondre, mais elle ne me laissa pas le temps de réagir. Elle me sauta sur le poil et me mordit l'épaule ! Une douleur atroce se répandit dans mon corps, et je sentis les larmes me monter aux yeux. Bon sang, elle avait les crocs acérés cette chatte ! Elle s'enleva alors de mon corps et me planta son regard dans le mien. Elle avait l'air enragée.

« Tu te sens assez forte pour me vaincre peut-être ? »

Soudain, je vis Etoile de la Louve se mettre à tituber, surement à cause du choc qu'elle a reçu quand je lui ai sauté dessus. Elle clignait des yeux et semblait avoir des hauts le coeur. Je ne réfléchis pas très longtemps et je lui griffai le visage comme elle me l'avait fait. Je vis du sang couler sur son museau et je mordis ensuite sa patte avant droite.

"Je ne suis pas si faible que ça !"
Revenir en haut Aller en bas
Corbeau


avatar
Puf (surnom) : Paillou/Paillasson
Messages : 0
Date d'inscription : 10/02/2016

Votre Chat
Points de Rp: 0
Age en lunes : : 32 lunes
Famille:
MessageSujet: Re: Je suis désolée ! (privé avec Etoile de la Louve) - Terminé - Lun 29 Juin - 14:37

Je peinais à retrouver mes esprits. Ma tête me lançait et je sentais le sang battre à mes tempes. C'était comme si l'on me donnait des coups de pierre de chaque côté du crâne. Je grimaçai sous la douleur et je me rendis compte que ma gorge était sèche et ma langue, pâteuse. Je m'humidifiais les lèvres avec un simple coup de langue, clignai des yeux et m'ébrouai pour me ramener à la réalité. Soudainement, je vis ma rivale me lancer un regard mauvais avant de se jeter sur moi et d'abattre sa patte avec violence sur le haut de mon museau. Je sentis la brûlure me traverser la mâchoire et la truffe, et je reculai légèrement sous l'effet de la douleur. Un filet de sang s'écoula de la blessure pour venir s'échouer sur le coin des traits de ma mâchoire. Je grondai, sur le point de répliquer, mais elle ne m'en laissa pas l'occasion. La femelle immaculée fondit sur moi et s'attaqua à une de mes pattes avants, plantant ses crocs dans mon pelage et ma chair.

« Je ne suis pas si faible que ça ! »

Ces mots dits, elle se recula, le sang aux lèvres, l'air satisfaite. Je ne cherchai pas à contre-attaquer directement. Je clignai des yeux et lui montrai les crocs, le pelage hirsute. J'étais couverte de poussière et ma patte me faisait souffrir. J'essayai tant bien que mal de la poser au sol, mais il n'y avait rien à faire. La souffrance m'électrifiait l'épaule de bas en haut, et j'avais l'impression, à chaque mouvement que j'exerçai, que l'on m'enfonçait un piquet dans les coussinets. J'haletai et continuai à fixer mon ennemie, le regard sombre. Mes yeux reflétaient toute la colère qui se démenait en moi, et je faisais du mieux que je pouvais pour ne pas me laisser aller et déchiqueter cette féline qui se tenait devant moi. Parce que oui, si je le souhaitai, je pourrai l'anéantir sans problème. Mais je ne le souhaitais pas. A quoi cela m'avancerait ? A rien.
Je lâchai un profond soupir et fermai les yeux quelques instants, avant de les rouvrir et de tenter de remplacer ma colère par une indifférence glaciale. Je bandai mes muscles et, sans prévenir, je sortis les griffes et me retrouvai en une seconde, sur mon ennemie. Elle, dos au sol, moi au dessus, une patte sur sa gorge, l'empêchant de bouger ou même de s'enfuir.

« A quoi bon se battre de la sorte ? Quitte mon territoire et je ne serai pas obligée de te faire d'avantage de mal. Tu es chez moi ici. Je suis libre de t'infliger tout ce que je désire, tant que je ne t'offre par la mort en guise de salut. »

Comme pour souligner mes paroles, j'appuyai d'avantage ma patte et lui griffai légèrement la gorge jusqu'à ce que des gouttes de sang ne parlent sur son poil neigeux. Je me dégageai ensuite de ma rivale, l'air mauvais, et me tins bien droite devant elle. Je dressai les oreilles et inspirai profondément, avant de libérer l'air de mes poumons.

« Restons-en là, rentre chez toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je suis désolée ! (privé avec Etoile de la Louve) - Terminé - Lun 29 Juin - 19:49

Je voyais bien que Etoile de la Louve était sonée. Elle titubait un peu, elle était plein de saleté et elle clignait des yeux. Pourquoi est-ce qu'elle ne réagissait pas ? Elle avait peur ? Oh non, pas une Chef de Clan. C'était sur qu'elle n'était pas effrayée, mais alors pourquoi elle n'essayait pas de m'attaquer ? D'un coup, Etoile de la Louve ferma les yeux et poussa un profond soupir. Et... Qu'est-ce que ? Sans que je m'en rende compte, je me retrouvai plaquée au sol, Etoile de la Louve au dessus de moi. Elle avait sa patte appuyé sur ma gorge et ça me faisait trop mal. Je n'arrivais pas trop à respirer et je grognai.

« A quoi bon se battre de la sorte ? Quitte mon territoire et je ne serai pas obligée de te faire d'avantage de mal. Tu es chez moi ici. Je suis libre de t'infliger tout ce que je désire, tant que je ne t'offre par la mort en guise de salut. »

Hein ? Je pensais qu'elle allait me réduire en morceau moi ! Aïe, elle venait de me griffer un peu la gorge. Elle n'allait tout de même pas m'égorger, si ? C'était contre le code du guerrier ! Oh clan des étoiles, à l'aide ! Cependant, Etoile de la Louve ne fit rien de plus. Elle se contenta de me lancer un de ses regards mauvais, ce qui me fit un peu trembler, et elle s'enleva de mon corps. Je la vis dresser les oreilles et elle se mit à inspirer.

« Restons-en là, rentre chez toi. »

J'étais très surprise. On ne s'était à peine donné quelques coups de griffes. Alors c'était ça, un combat avec une chef ?

"Alors c'est tout ? Tu ne vas pas m'égorger et me donner au corbeaux ? Tu vas me laisser partir sans rien dire ?"
Revenir en haut Aller en bas
Corbeau


avatar
Puf (surnom) : Paillou/Paillasson
Messages : 0
Date d'inscription : 10/02/2016

Votre Chat
Points de Rp: 0
Age en lunes : : 32 lunes
Famille:
MessageSujet: Re: Je suis désolée ! (privé avec Etoile de la Louve) - Terminé - Lun 29 Juin - 20:20


La femelle sembla très surprise par mon attitude. Agacée, je levai les yeux au ciel en soupirant. A quoi bon s'attendait-elle ? Aurait-elle donc souhaité que je me serve de mes griffes pour l'éventrer de bas en haut, que j'arrache ses tripes et que je me fasse un collier avec ses boyaux ? Elle devrait pourtant savoir que la mise à mort volontairement lors d'un combat, à moins d'extrême nécessité, était interdit par le Code du Guerrier. Je ne pourrai plus vivre de la même manière si je m'offrais la permission d'ôter la vie à cette rivale qui, je devais bien le reconnaître, m'ébouillantait le sang dans mes veines et affolait mon rythme cardiaque. Mais que deviendrait mon âme, avec la mort d'un chat sur sa conscience ? Ce serait comme si... une ombre viendra voiler une partie de mon cœur. Comme si un morceau s'effriterait et s'écroulerait. Une partie de mon honneur serait anéanti. Je ne pouvais pas tuer. Je n'en avais pas le droit. Et je n'en avais pas la moindre envie.

« Alors c'est tout ? Tu ne vas pas m'égorger et me donner au corbeaux ? Tu vas me laisser partir sans rien dire ? »

Je secouai la tête et la fixai longuement du regard. Non. Je ne le ferai pas. Je n'en voyais pas spécialement l'intérêt. Je n'avais aucune envie d'avoir du sang versé inutilement sur les griffes et le poil. Je reniflai silencieusement et montrai légèrement les crocs avant de plisser les yeux.

« Non. »

Je levai lentement les yeux vers le ciel et observai les alentours. Les oiseaux battaient de leurs ailes tout en déchirant la toison bleutée, le vent chantait et faisait danser la végétation. Le soleil jouait de sa chaleur pour nous faire tourner la tête, et de ses rayons pour illuminer le paysage. A quoi bon rompre cette atmosphère paisible par des hurlements et des taches rouges au sol ? A quoi bon briser ce cycle par un combat perdu d'avance pouvant se solder par la mort ?
Je reculai légèrement et plantai mes yeux dans ceux de celle dont j'ignorai toujours le nom. Une certaine tension était encore palpable, mais je faisais de mon mieux pour l'ignorer.

« Je suis une prédatrice. Mais rien ne m'oblige à être une tueuse. »

Je tournai ensuite les talons, et commençai à partir tout en vérifiant que l'ennemie quittait bel et bien mes Terres pour de bon. Je regardai une dernière fois celle qui m'avait en quelques sortes gâchée ma journée et causé des blessures dont je me serai bien passée, et baissai les yeux avant de disparaître derrière un buisson de fougères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Je suis désolée ! (privé avec Etoile de la Louve) - Terminé - Lun 29 Juin - 23:57

Etoile de la louve me répondit par un secoument de la tête. Alors elle allait me laisser partir comme ça, sans rien dire ? Je la vis qui montra alors les crocs. Est-ce qu'elle allait de nouveau m'attaquer ? On ne savait jamais à quoi s'attendre avec elle. Je préférai alors me mettre sur la défense, juste au cas où.

« Non. »

Je la vis ensuite lever les yeux et elle observa la forêt autour de nous. Après quelques instants, Etoile de la Louve se mis alors à reculer lentement et à me fixer froidement. J'avais l'impression qu'on allait se déchirer, mais non. On resta immobile, toutes les deux.

« Je suis une prédatrice. Mais rien ne m'oblige à être une tueuse. »

Sa phrase me surpris mais je ne le montrai pas. Etoile de la Louve recula ensuite en me regardant pour vérifier si je partais. Elle reste là un petit moment avant de disparaître derrière un buisson. Cependant, je savais qu'elle était encore assez proche pour m'entendre. Alors je dis :

"Je m'appelle Once des Neiges."

Je quittai ensuite la Terre du Clan de l'Ombre et retournais en courant, tête basse, sur mon Territoire.

(Fini ?)
Revenir en haut Aller en bas
Corbeau


avatar
Puf (surnom) : Paillou/Paillasson
Messages : 0
Date d'inscription : 10/02/2016

Votre Chat
Points de Rp: 0
Age en lunes : : 32 lunes
Famille:
MessageSujet: Re: Je suis désolée ! (privé avec Etoile de la Louve) - Terminé - Mar 30 Juin - 0:02

(Ouais, fini. ^^ Faudra qu'on se refasse un RP. :3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Je suis désolée ! (privé avec Etoile de la Louve) - Terminé -

Revenir en haut Aller en bas
Je suis désolée ! (privé avec Etoile de la Louve) - Terminé -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Je suis désolé les amis...
» J'suis un noob [Accepté]
» des trophées metal gear dans mes trophée little big planet!!!!!
» Vos tics
» L''épée sacré du feu(RP privé avec Gala)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Night :: Détente :: Poubelle :: RPs-